1987 Rituel des bénédictions - 5e Schéma



BÉNÉDICTION DES OBJETS DESTINÉS AU CULTE



Chapitre 33 BÉNÉDICTION DE L'EAU

1085 Parmi les signes dont l'Église se sert pour bénir les fidèles, l'eau est fréquemment employée en vertu d'une coutume très ancienne. L'eau bénite rappelle à l'esprit des fidèles le Christ lui-même: il est pour nous la bénédiction suprême de Dieu, il s'est donné comme l'eau vive et il a institué pour nous le baptême, le sacrement de l'eau, en signe de bénédiction et de salut.

1086 La bénédiction et l'aspersion de l'eau ont lieu le dimanche, selon le rite indiqué dans le Missel romain.

1087 Si la bénédiction de l'eau a lieu en dehors de la messe, le prêtre ou le diacre prendront le rite qui suit en l'adaptant aux circonstances, mais en conservant sa structure et ses éléments importants.

OUVERTURE
1088-1089 Le célébrant salue les personnes présentes, en disant par exemple:
Que Dieu notre Père, qui nous a fait renaître dans le Christ par l'eau et l'Esprit Saint, soit toujours avec vous.
R. Et avec votre esprit.

1090 Il peut préparer les fidèles à la célébration, en disant par exemple:
Par cette bénédiction de l'eau, nous nous souvenons que le Christ est l'eau vive, nous nous souvenons de notre propre baptême, où nous sommes renés de l'eau et de l'Esprit Saint. Chaque fois que nous prendrons de cette eau en faisant le signe de la croix, soit en entrant dans l'église, soit à la maison, nous rendrons grâce à Dieu pour son don ineffable, nous implorerons son secours pour garder dans notre vie le sacrement que nous avons recu dans la foi.

LECTURE DE LA PAROLE DE DIEU
1091 Une des personnes présentes (ou le célébrant lui-même) lit un court passage de la Bible Jn 7, 37-39: «si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi». Ecoutons la parole du Seigneur dans l'évangile selon saint Jean:
Au jour solennel où se terminait la fête, Jésus, debout dans le temple de Jérusalem, s'écria: «si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive, celui qui croit en moi! Comme dit l'Ecriture: «Des fleuves d'eau vive jailliront de son coeur.» En disant cela, il parlait de l'Esprit Saint, I'Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en Jésus. En effet, l'Esprit Saint n'avait pas encore été donné, parce que Jésus n'avait pas encore été glorifié par le Père.

PRIÈRE DE BÉNÉDICTION
1093 Le célébrant invite à la prière. Tous prient quelques instants en silence. Puis le célébrant dit la prière le bénédiction, les mains étendues:
Tu es béni, Seigneur tout-puissant, car tu nous as bénis dans le Christ, tu nous a recréés en lui, qui est l'eau vive de notre salut; accorde à ceux qui seront aspergés de cette eau, ou qui s'en serviront, de retrouver la jeunesse de l'âme par la puissance du Saint-Esprit et d'avancer sur le chemin de la vie nouvelle. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.
R. Amen.

1094 ou bien:
Seigneur, Père saint, toi qui nous as rachetés par ton Fils et qui nous as fait renaître par le baptême d'eau et d'Esprit Saint, regarde vers nous, nous t'en prions: accorde à ceux qui seront aspergés de cette eau d'être renouvelés dans leur corps et leur esprit et de te servir avec un coeur pur. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.
R. Amen.

1095 ou bien:
Dieu créateur, par l'eau et l'Esprit tu as donné forme et figure à l'homme et à l'univers.
R. Bénis ton Eglise, purifie-la, Seigneur. ou R. Gloire à toi, Seigneur! O Christ, de ton côté transpercé sur la croix tu as fait jaillir les sacrements du salut. R.

Esprit Saint, dans le bain de la nouvelle naissance, au fais de nous des créatures nouvelles. R.

1095 A ou bien, surtout au temps pascal:
Dieu notre Père, du coeur de ton Fils, l'Agneau immolé sur la croix, tu as fait jaillir la source d'eau vive; purifie et bénis ton peuple.
R. Gloire à toi, Seigneur!

O Christ, par le bain d'eau et la parole de vie, tu renouvelles la jeunesse de ton Eglise; purifie et bénis ton peuple. R.

Esprit Saint, des eaux du baptême tu fais lever pour Dieu une humanité nouvelle dans le Christ; purifie et bénis ton peuple. R.

1096 Le célébrant asperge ensuite les personnes présentes en disant, s'il le juge bon:
Que cette eau vous rappelle votre baptême dans le Christ, lui qui nous a rachetés par sa passion et sa résurrection.
R. Amen.

Pendant l'aspersion, on peut chanter, par exemple:
Purifie-moi, Seigneur, et je serai pur, lave mon âme, et je serai blanc plus que neige.

ou bien:
J'ai vu jaillir les eaux à l'orient du Temple, alléluia, et ceux qu'elles touchaient étaient sauvés, alléluia. ou bien:
J'ai vu l'eau vive jaillissant du corps du Christ, alléluia, Tous ceux que lave cette eau seront sauvés et chanteront: alléluia.


Chapitre 37 BÉNÉDICTION D'OBJETS DE PIÉTÉ

RITE BREF a) Pour une croix portative:
1176 A La croix est pour le chrétien le signe du salut; elle lui rappelle la rédemption du Christ et il s'en fait gloire.

1176 B Que le nom du Seigneur soit béni!
R. Maintenant et toujours. 1176 C On lit un bref passage de la Bible, par exemple:
- Le Seigneur nous dit: «si quelqu'un veut marcher derrière moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix, et qu'il me suive.» (Mc 8,34)
- Avec le Christ, je suis fixé à la croix: je vis, mais ce n'est plus moi, c'est le Christ qui vit en moi. (Ga 2,19b-20a)
- Que la croix de notre Seigneur Jésus Christ reste mon seul orgueil! Par elle, le monde est à jamais crucifié pour moi, et moi pour le monde. (Ga 6,14)

1176 D Prions le Seigneur:
Tu as voulu, Seigneur, que tous les hommes soient sauvés par la croix de ton Fils. Nous t'en prions, bénis + cette croix et celui qui la portera: qu'il se souvienne de prendre sa croix chaque jour à la suite du Christ. Lui qui règne pour les siècles des siècles.
R. Amen.

b) Pour une représentation du Christ (statue, tableau, image, médaille...)

1176 E Que le nom du Seigneur soit béni!
R. Maintenant et toujours.

1176 F On lit un bref passage de la Bible, par exemple:
- Nous reflétons tous la gloire du Seigneur, et nous sommes transfigurés en son image avec une gloire de plus en plus grande, par l'action du Seigneur qui est Esprit. (2Co 3,18b)
- Le Christ est le reflet resplendissant de la gloire du
Père, l'expression parfaite de son être. (He 1,3a)
- Le Verbe s'est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu'il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité. (Jn 1,14)
- Dieu, personne ne l'a jamais vu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, c'est lui qui nous l'a fait connaître. (Jn 1,18)

1176 G Prions le Seigneur:
Béni sois-tu, Seigneur: toi que nul oeil ne peut voir, tu t'es révélé en ton Fils, Jésus Christ, qui a pris chair de notre chair et qui est le resplendissement de ta gloire, l'effigie parfaite de ton être; accorde à celui qui vénérera cette (image) (ou: qui la portera sur lui) de reproduire en lui-même l'image de ton Fils. Lui qui règne pour les siècles des siècles.
R. Amen. c) Pour une représentation de la Vierge Marie (statue, tableau, image, médaille...):

1176 H Que le nom du Seigneur soit béni!
R. Maintenant et toujours.
11761 On lit un bref passage de la Bible, par exemple:
- L'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille, une vierge, et le nom de la jeune fille était Marie. L'ange entra chez elle et dit: «Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi.» (Lc 1,26-28)
- Marie entra dans la maison de Zacharie et salua Elisabeth. Alors, Elisabeth fut remplie de l'Esprit Saint, et s'écria d'une voix forte: «Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni». (Lc 1,40-42)
- Une femme éleva la voix au milieu de la foule pour dire à Jésus: «Heureuse la mère qui t'a porté dans ses entrailles, et qui t'a nourri de son lait!» Alors Jésus lui déclara: «Heureux plutôt ceux qui entendent la parole de Dieu, et qui la gardent!» (Lc 11,27-28)
- Près de la croix de Jésus se tenait sa mère. Jésus, voyant sa mère, et près d'elle le disciple qu'il aimait, dit à sa mère: «Femme, voici ton fils». Puis il dit au disciple: «Voici ta mère». (Jn 19,25a.26-27)

1176 G Prions le Seigneur:
Seigneur Jésus, tu as proclamé bienheureux ceux qui écoutent ta parole et qui la gardent. Bénis + cette (image) de la Vierge Marie et celui qui la vénérera (ou: qui la portera sur lui) afin qu'à l'exemple de ta mères il accueille ta parole et la médite dans son coeur. Toi qui règnes pour les siècles des siècles.
R. Amen.

d) Pour une représentation d'un saint (statue, tableau, image, médaille...):

1176 K Que le nom du Seigneur soit béni!
R. Maintenant et toujours.

1176 L On lit un bref passage de la Bible, par exemple:
- Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ. En lui, il nous a choisis avant la création du monde, pour que nous soyons, dans l'amour, saints et irréprochables sous son regard. (Ep 1,3a.4)
- A l'image du Dieu saint qui vous a appelés, soyez saints, vous aussi, dans toute votre conduite, puisque l'Ecriture dit: Soyez saints, car moi, je suis saint. (1P 1,15-16)

1176 M Prions le Seigneur:
Béni sois-tu, Seigneur, toi le seul Saint, qui nous donnes dans les saints les témoins de ta sainteté et des modèles à imiter. Bénis + celui qui portera cette (image) en l'honneur de saint N. et donne-lui de vivre ici-bas le manière à avoir part un jour à l'héritage des saints, dans la lumière. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.
R. Amen.

e) D'une manière générale:
1176 N Montre-nous, Seigneur, ta miséricorde.
R. Et donne-nous ton salut.

ou bien:
R. Que le nom du Seigneur soit béni!
R. Maintenant et toujours.

1179 Le célébrant prépare les personnes présentes à la bénédiction.

1180 On lit un bref passage de la Bible:
- L'Esprit Saint vient au secours de notre faiblesse, car nous ne savons pas prier comme il faut. L'Esprit lui-même intervient pour nous par des cris inexprimables. Et Dieu sait qu'en intervenant pour les fidèles, l'Esprit veut ce que Dieu veut. (Rm 8,26-27b)
- Tout ce que vous dites, tout ce que vous faites, que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus Christ, en offrant par lui votre action de grâce à Dieu le Père. (Col 3,17)
- Le Seigneur nous dit: «Demandez, vous obtiendrez; cherchez, vous trouverez; frappez, la porte vous sera ouverte. Celui qui demande reçoit; celui qui cherche trouve; et pour celui qui frappe, la porte s'ouvre». (Lc 11,9-10)

1181Puis le célébrant dit, les mains étendues:
Que le Seigneur, par sa bénédiction +, accueille et confirme les désirs de votre piété pour que vous avanciez sans danger en cette vie et que vous obteniez la vie éternelle. Par Jésus, 1e Christ, notre Seigneur.
R. Amen.

FORMULE BRÈVE
1182 Dans des circonstances particulières, le prêtre ou le diacre peut dire simplement:
Au nom du Père, et du Fils +, et du Saint-Esprit.
R. Amen.


Chapitre 38 BÉNÉDICTION DES CHAPELETS

RITE BREF
1202Montre-nous, Seigneur, ta miséricorde.
R. Et donne-nous ton salut.

ou bien: V. Que le nom du Seigneur soit béni!
R. Maintenant et à jamais.

1203 Le célébrant prépare les personnes présentes à la bénédiction.

1204 On lit un bref passage de la Bible:
- Marie retenait tous ces événements et les méditait dans son coeur. (Lc 2,19)
- La mère de Jésus gardait dans son coeur tous ces événements. Quant à Jésus, il grandissait en sagesse, en taille et en grâce sous le regard de Dieu et des hommes. (Lc 2,51b-52)
- D'un seul coeur, les Apôtres participaient fidèlement à la prière, avec quelques femmes dont Marie, mère deJésus, et avec ses frères. (Ac 1,14)

1205 Puis le célébrant dit, les mains étendues:
Béni soit Dieu, notre Père: il nous donne de méditer et de célébrer avec foi les mystères de son Fils. Qu'il nous accorde de trouver un réconfort dans la prière du rosaire, en nous appliquant à garder et à méditer dans notre coeur les joies, les souffrances et la gloire de Jésus, avec Marie, sa mère. Lui qui règne pour les siècles des siècles.
R. Amen.

1206 ou bien:
En mémoire des mystères de la vie, de la mort et de la résurrection de notre Seigneur, en l'honneur de la Vierge Marie, mère du Christ et mère de l'Église, que soit béni celui qui priera avec ce chapelet, au nom du Père, + et du Fils, et du Saint-Esprit.
R. Amen.

FORMULE BRÈVE
1207 Dans des circonstances particulières, le prêtre ou le diacre peut dire simplement:
Au nom du Père, et du Fils +, et du Saint-Esprit.
R. Amen.



Chapitre 39 BÉNÉDICTION ET IMPOSITION D'UN SCAPULAIRE

1208 La bénédiction et l'imposition d'un scapulaire se fera, autant que possible, dans une célébration commune. Puisque c'est un geste d'admission de chrétiens dans la fraternité d'un institut religieux, ce rite doit étre accompli par un membre de cet institut ou par un ministre dûment délégué par l'autorité compétente de cet institut.

1209 On utilisera pour la bénédiction le scapulaire dont la matière et la forme sont déterminées par la fraternité ou l'association dont il s'agit. Par la suite, une médaille peut remplacer le scapulaire.

1210 Pour l'entrée dans la fraternité qui permet de partager la spiritualité d'un institut religieux, on aura devant les yeux les normes particulières établies par cet institut et on les observera entièrement.

OUVERTURE
1211 Quand le peuple est rassemblé, ou du moins les membres de la fraternité, on commence par un chant en rapport avec la célébration.

1212 Après un signe de croix initial, le célébrant salue l'assemblée, en disant par exemple:
Que Dieu notre Père, source de tout bien, par son Fils né de la Vierge Marie, vous donne la grâce et la paix.
R. Béni soit Dieu, maintenant et toujours.

1213 Le célébrant prépare les personnes présentes à la célébration. Il peut dire, par exemple:
Dieu se sert de signes très humbles pour manifester en nous sa grande miséricorde. Par d'humbles signes aussi, l'homme ouvre son coeur à la gratitude, il montre à Dieu qu'il entend le servir, il déclare son désir de se montrer fidèle toute sa vie à sa consécration baptismale. (Ce scapulaire est comme le signe de l'entrée en fraternité avec l'ordre du Carmel que l'Église a approuvé. Il exprime la volonté de partager l'esprit de cet Ordre. Il renouvelle le choix fait au baptême de revêtir le Christ, avec le secours de la Vierge Marie qui veut avant tout que nous devenions conformes au Christ, à la louange de la sainte Trinité, jusqu'à ce que nous entrions avec l'habit des noces dans la patrie du ciel.)


LECTURE DE LA PAROLE DE DIEU
1214 Un lecteur, une des personnes présentes (ou le célébrant lui-même) lit un texte biblique, choisi de préférence dans le lectionnaire parmi ceux qui sont proposés pour la Sainte Trinité, les mystères du Seigneur ou la Vierge Marie. Il peut être bon de choisir aussi l'un ou l'autre texte qui s'accordent à la spiritualité du Carmel.

1216 Dans son homélie, le célébrant explique le sens de la célébration.

PRIÈRE COMMUNE
1217 Parmi les intercessions proposées, le célébrant peut choisir celles qui paraissent les plus appropriées ou en ajouter d'autres en fonction des fidèles ou des circonstances.

Appuyés sur l'intercession de la Vierge Marie en qui le Verbe de Dieu a revêtu notre condition mortelle, prionsle Père de nous rendre semblables à son Fils.
R. Kyrie, eleison.

Toi qui as voulu que ton Fils unique soit le premier-né d'une multitude de frères. R.

Toi qui nous appelles tes fils et qui nous donnes de l'être vraiment. R.

Toi qui nous demandes de suivre le Christ pour te plaire comme lui en toute chose. R.

Toi qui nous invites à revêtir l'habit nouveau pour participer au banquet du Royaume. R.

Toi qui nous exhortes par ton Apôtre à vivre dans la justice et la sainteté. R.

Toi qui nous bénis dans le Christ de toutes les bénédictions de l'Esprit. R.


PRIÈRE DE BÉNEDICTION
1218 Le célébrant dit alors, les mains étendues:
Seigneur Dieu, tu nous as fait renaître de l'eau et de l'Esprit Saint, et tu nous appelles à une vie chrétienne parfaite et à une charité sans limite. Regarde avec bonté tes serviteurs qui demandent à revêtir ce scapulaire en l'honneur de la Vierge Marie: qu'ils soient de plus en plus conformes à l'image de ton Fils et qu'à la fin de leur séjour sur la terre ils obtiennent, avec le secours de cette Vierge très sainte, d'entrer dans la joie de ta maison. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.
R. Amen.

IMPOSITION DU SCAPULAIRE
1219 En imposant le scapulaire, le célébrant dit les paroles suivantes, ou autres s'il y a un rituel propre:
Recevez cet habit et entrez en fraternité dans la famille religieuse du Carmel vouée à la Vierge Marie. Avec le secours de la Mère de Dieu, pour la gloire de la Trinité et le bien de l'Église et des hommes, appliquez-vous chaque jour à revêtir le Christ, montrez à tous qu'il vit en vous. Lui qui règne pour les siècles des siècles.
R. Amen.

1220 Selon le cas, le célébrant peut prononcer la formule d'imposition une seule fois pour tous, à haute voix. Tous répondent ensemble: Amen, et s'avancent vers le célébrant pour recevoir le scapulaire.

1221 Tourné vers les nouveaux confrères, le célébrant dit:
Vous avez revêtu ce scapulaire, vous avez été reçus dans la famille religieuse du Carmel. Veillez désormais à vous mettre davantage au service du Christ et de l'Église dans l'esprit de cet Ordre. Pour que vous y parveniez plus parfaitement, en vertu des pouvoirs que j'ai reçus, je vous ai admis à participer à tous les biens spirituels de cette famille religieuse.

1222 Après avoir donné connaissance des devoirs et des obligations de la fraternité, le célébrant asperge d'eau bénite toutes les personnes présentes, sans rien dire.

BÉNÉDICTION FINALE
1223 Le célébrant conclut en disant:
Que Dieu tout-puissant et trés bon vous bénisse, et qu'il répande en vous son Esprit de sagesse.
R. Amen.

Qu'il vous fasse grandir dans la connaissance de la vérité et persévérer dans le bien.
R. Amen.

Qu'il dirige votre marche vers lui et vous montre le chemin de la paix et de la charité.
R. Amen.

Que Dieu tout-puissant vous bénisse, le Père, le Fils +, et le Saint-Esprit.
R. Amen.

Le célébrant peut choisir une autre formule de bénédiction, en rapport avec le titre du scapulaire.

1224 Il est bon de terminer par un chant.





DIVERS



Réconciliation d'un pénitent:

- Bénissez-moi mon Père, parce que j'ai péché.
- Que Dieu te bénisse et que son Esprit nous éclaire l'un et l'autre pour célébrer le sacrement de la réconciliation.
Ou: - Que le Seigneur t'inspire les paroles justes et les sentiments vrais pour confesser avec contrition tes péchés.
- Je confesse à Dieu tout puissant, à la Bienheureuse Vierge Marie, à tous les saints et à vous, mon Père, qui tenez la place de Jésus Christ, des péchés que j'ai commis depuis ma dernière confession, il y a ... Lectures (ou avant):
Is 53,4-6 (le Serviteur souffrant); Ez 36; Mt 6,14-15 (le Pater et le pardon); Mc 1,14-15;Jn 20,19-23 (le don de la rémission); Rm 5,8-9; Ep 5,1-2; Col 1,12-14; 1Jn 1,6-7 1Jn 9; Tt 3,5; Ep 6,10-18 (le combat spirituel); He 12,1-5; Jc 2,14-16 (la foi et le oeuvres; 1P 1,13-23; 1P 3,13-23; 1P 3,8-12; 2P 1,3-11; Ps 51, etc.
Confession - Accompagnement spirituel - Satisfaction - Notre Père, Absolution: les mains étendues et le signe de croix.


Les dix commandements.

Premier commandement.

"Tu n'auras pas d'autres dieux devant moi. Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux, au-dessous de la terre. Tu ne te prosterneras pas devant ces dieux et tu ne les serviras pas, car moi Yahvé, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux qui punis la faute des pères sur les enfants, les petits-enfants et les arrière-petits-enfants pour ceux qui me haïssent, mais qui fais grâce à des milliers pour ceux qui m'aiment et gardent mes commandements" (Ex 20,3-6).

Sens littéral:

Sens intériorisé: tout ce qui nous fait définir le bien et le mal fondamentalement dans notre vie quotidienne (force, argent, pouvoir, tristesse, beauté, loisirs, culture, médias, etc...) à la place de Dieu.



Second commandement.

"Tu ne prononceras pas le nom de Yahvé ton Dieu à faux, car Yahvé ne laisse pas impuni celui qui prononce son nom à faux." (Ex 20,7).

Sens littéral:

Sens intériorisé: cela désigne toutes les actions faites au nom de Dieu (activités pastorales, fanatisme religieux, etc...), donc aussi au nom de la vérité ou de l'amour.


Troisième commandement.

"Tu te souviendras du jour du sabbat pour le sanctifier. Pendant six jours tu travailleras et tu feras tout ton ouvrage; mais le septième jour est un sabbat pour Yahvé ton Dieu. Tu ne feras aucun ouvrage, toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni tes bêtes, ni l'étranger qui est dans tes portes. Car en six jours Yahvé a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qu'ils contiennent, mais il s'est reposé le septième jour, c'est pourquoi Yahvé a béni le jour du sabbat et l'a consacré." (Ex 20,8-11).


Sens littéral:

Sens intériorisé: faire réellement de la place à Dieu dans sa vie, ainsi qu'on le fait pour le travail, les loisirs, la famille, etc...


Quatrième commandement.

"Honore ton père et ta mère, afin que se prolongent tes jours sur la terre que te donne Yahvé ton Dieu." (Ex 20,12).

Sens littéral:

Sens intériorisé: sentiments filiaux envers Dieu et l'Eglise.


Cinquième commandement.

"Tu ne tueras pas." (Ex 20,13).

Sens littéral:

Sens intériorisé: les péchés de la langue, car par les critiques et l'opiniâtreté à la querelle on finit par "tuer" les autres (mise en quarantaine), et l'on rend vraiment inféconde la communauté (famille, travail, etc...) où l'on vit en paralysant la spontanéité.


Sixième commandement.

"Tu ne commettras pas d'adultère." (Ex 20,14).

Sens littéral:

Sens intériorisé: une pratique syncrétiste de la foi (mélange avec les courants de religiosité naturelle) par opportunisme ou confort.



Septième commandement.

"Tu ne voleras pas." (Ex 20,15).

Sens littéral:

Sens intériorisé:


Huitième commandement.

"Tu ne porteras pas de témoignage mensonger contre ton prochain." (Ex 20,16).

Sens littéral:

Sens intériorisé: la diffamation.


Neuvième commandement.

"Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain. Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain,..." (Ex 20,17).

Sens littéral:

Sens intériorisé: la jalousie portant sur les relations ou le mode de relation d'une personne, le bonheur d'une famille et l'harmonie en résultant. Dans le monde religieux il s'agit de la jalousie envers les dons de Dieu accordés à certains et leur endurance à les conserver (type Caïn).


Dixième commandement.

"... ni son serviteur, ni sa servante, ni son boeuf, ni son âne, rien de ce qui est à ton prochain." (Ex 20,17).

Sens littéral:

Sens intériorisé: la jalousie sous toutes ses formes ayant un "objet" comme médiation (celle de Caïn est plus fondamentale encore).


Paroles sacramentelles:
Que Dieu Notre Père vous montre sa miséricorde; par la mort et la résurrection de son Fils il a réconcilié le monde avec lui et il a envoyé l'Esprit Saint pour la rémission des péchés. Par le ministère de l'Église, qu'il vous donne le pardon et la paix. Et moi, je vous pardonne tout vos péché +, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.
En cas de danger de mort, il suffit que le prêtre dise les paroles essentielles:
Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, je vous pardonne tous vos péchés.
Après l'absolution, le prêtre continue: Rendez grâce au Seigneur, car il est bon!
R: Car éternel est son amour!
Envoi:
Le Seigneur a pardonné tous vos péchés. Allez dans la Paix du Christ!
Ou:
Que la Passion de Jésus Christ, Notre Seigneur, l'intercession de la Vierge Marie et de tous les Saints, tout ce que vous ferez de bon et supporterez de pénible contribue au pardon de vos péchés, augmente en vous la grâce pour que vous viviez avec Dieu.

Absolution des censures:

En vertu du pouvoir qui m'a été accordé, je vous absous d'excommunication (ou de suspense, ou d'interdit). Au nom du Père, et du Fils +, et du Saint Esprit. Amen!



Le sacrement de l'onction des malades:

L'effet du sacrement: «La réalité est cette grâce du Saint Esprit dont l'onction efface les péchés, s'il y en a encore à effacer, ainsi que les séquelles du péché; elle soulage et fortifie l'âme du malade, en excitant en lui une grande confiance dans la miséricorde de Dieu. Ainsi le malade supporte plus aisément les peines et les fatigues de la maladie et résiste plus facilement aux tentations du démon (...); parfois il recouvre la santé corporelle, quand cela est utile au salut de l'âme» (Trente). «L'onction des malades n'est pas seulement le sacrement de ceux qui se trouvent à toute extrémité. Aussi le temps opportun pour la recevoir est-il certainementdéjà venu lorsque le fidèle commence à être en danger de mort à cause de la maladie ou de la vieillesse.» (Vatican II) «En cas de nécessité, il suffit de faire une seule onction sur le front ou, en raison des conditions particulières du malade, sur une autre partie du corps qui serait plus indiquée, en disant la formule en entier. Ce sacrement peut être réitéré su le malade, qui a reçu l'onction et s'est rétabli, redevient malade ou si, durant la même maladie, le péril devient plus grave.» (Paul VI)

En péril de mort très proche:
Ordre à suivre:
1) le sacrement de réconciliation (même après un aveu d'ordre très général).
2) Le viatique (que tout chrétien en péril de mort est tenu de recevoir, si possible).
3) La confirmation.
4) La profession de foi, si possible.
5) L'onction des malades.
6) L'indulgence plénière.


Bénédiction abrégée de l'Huile des malades:

Seigneur, tu as créé cette huile, bénis-la et accorde l'abondance de ta grâce, à N. ce malade qui va en recevoir l'onction.

Onction des malades (rite abrégé en cas de péril prochain de mort):

- (Paix à cette maison et à ceux qui l'habitent)
- (Prière, Ép. de S. Jacques 5,13-18).
* Le prêtre impose les mains au malade sans rien dire.
- Que le Seigneur soit avec vous, qu'il affermisse votre foi en son amour.
- Prière d'action de grâce sur l'Huile bénie, ou bénédiction de l'Huile (cf. ci-dessus).
* Onction sur le front et les mains en disant:
N., par cette onction sainte, que le Seigneur, en sa grande bonté, vous réconforte par la grâce de l'Esprit Saint.R: Amen!Ainsi, vous ayant libéré de tous péchés, qu'il vous sauve et vous relève.R. Amen!
* Prière après l'onction:
Seigneur Jésus Christ, Sauveur de tous les hommes, toi qui dans ta Passion as pris sur toi nos souffrances, nous te prions pour notre frère N., éprouvé par la maladie; puisque tu l'as racheté, et que tu viens de lui renouveler ta grâce dans l'Onction sainte, accorde-lui le soulagement de ses souffrances, le réconfort au moment de l'épreuve, et affermis en lui l'espérance d'être sauvé. Toi qui vis et règne pour les siècles des siècles.R: Amen!
- (Notre Père).
- (Que Dieu tout-puissant vous bénisse, le Père, le Fils et le Saint Esprit. R: Amen!) L'onction sous condition:
Prions pour notre frère N., avec toute notre foi. Demandons que l'amour de Dieu vienne à son secours et que l'Onction sainte le fortifie dans son passage vers le Père.
- Suit l'onction sacramentelle et éventuellement la prière après l'onction ci-dessus.

La confirmation en péril prochain de mort:

* Le prêtre impose les mains sur le malade, en disant:
Dieu très bon, Père de Jésus, le Christ, notre Seigneur, regarde ce baptisé sur qui nous imposons les mains: Par le baptême, tu l'as libéré du péché, tu l'as fait renaître de l'eau et de l'Esprit; comme tu l'as promis, répands maintenant sur lui ton Esprit Saint; donne-lui en plénitude l'Esprit qui reposait sur ton Fils Jésus: esprit de sagesse et d'intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et d'affection filiale: remplis-le de l'esprit d'adoration. Par Jésus Christ, notre Sauveur, qui est vivant pour les siècles des siècles.
R: Amen!
* Ensuite, avec le Saint-Chrême, le ministre marque du signe de la Croix le front du confirmand en disant:
N., sois marqué de l'Esprit Saint, le don de Dieu.

La recommandation des mourants:

- Affirmation évangélique de la foi.
- Prière du malade (Ps).
- Parole du Christ (Mt 25,34).
- Prière brève: «En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.»
- Lecture de l'Écriture.
- Notre Père.
- Je vous salue, Marie...
- Salve Regina; Sub tuum.
- Prière finale.

Rite ordinaire de la communion en dehors de la messe:

- Salutation évangélique.
- Je confesse à Dieu...
- Lecture de l'Évangile.
- Notre Père...
- Baiser de paix.
- Heureux les invités...
- Le Corps du Christ.
- Prière conclusive.
- Bénédiction finale.

Le Viatique:

- Ouverture de la célébration.
- Préparation pénitentielle.
- Lecture de l'Écriture.
- Profession de foi baptismale.
- Prière pour le malade.
- Notre Père
- Heureux les invités...
- Le Corps du Christ.
- Prière conclusive.
- Bénédiction.
- Témoigner paix et amitié, même avec des fleurs.

Baptême d'un enfant en train de mourir::

Il suffit alors que le ministre, assisté de deux ou au moins un témoin, verse de l'eau sur la tête du malade en disant:
Je te baptise + au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit.

Formules de bénédiction:
1) Que la bénédiction du Père, l'amour du Fils +, et la Force de l'Esprit Saint, la protection maternelle de la Reine du Ciel, l'assistance des Saints Anges, l'intercession des Saints, soient avec nous (vous) et nous accompagnent en tout temps et en tout lieu. Amen!
2) Notre secours est dans le Nom du Seigneur R: Qui a fait le Ciel et la terre.Que la bénédiction du Dieu tout-puissant, Père, Fils +, et Saint Esprit, descende sur vous et y demeure à jamais. Amen!
3) Sit nomen Domini benedictum
R: Ex hoc nunc et usque in saeculum.
Adiutorium nostrum in nomine Domini R: Qui fecit coelum et terram. Benedicat vos omnipotens Deus, Pater, et Filius +, et Spiritus Sanctus. Amen!

Bénédiction d'une auto:

Notre secours est dans le Nom du Seigneur R: Qui a fait le Ciel et la terre. Prions: Seigneur notre Dieu, montre-toi favorable à nos prières et daigne bénir + cet (ces) auto (s). Que ton saint ange l'accompagne pour que tous ceux qui s'en servent soient protégés de tout danger et surtout de mort subite sur la route. Saint archange Raphaël qui a ramené heureusement le jeune Tobie de l'étranger à son foyer, protège son (leur) conducteur de tout accident et de tout danger. Fais qu'il(s) arrive(nt) toujours sain(s) et sauf(s) à destination. Amen! S. Christophe, patron des automobilistes, préserve le(s) conducteur (s) de provoquer et de subir des accidents. Amen! Eau bénite.

1987 Rituel des bénédictions - 5e Schéma